AUDC51 – Agence d'Urbanisme et de développement de l'agglomération et du Pays de Châlons en Champagne

Generic selectors
Concordance exacte uniquement
Recherche dans le titre
Recherche dans le contenu
Post Type Selectors

Toutes nos actualités

Depuis plusieurs années l’agriculture et l’alimentation durable sont devenues des priorités pour le développement de nos territoires. Il est désormais important de favoriser les circuits courts et l’agriculture locale pour préserver notre environnement, nos territoires et notre qualité de vie.

Le Pays de Châlons-en-Champagne en a fait un axe stratégique de son projet de territoire.

Fin 2021, le Pays s’est associé à l’élaboration du “Projet Alimentaire Territorial” du Triangle Marnais et à la mise en oeuvre d’actions dédiées.

L’Agence d’Urbanisme et de Développement de l’Agglomération et du Pays de Châlons-en-Champagne constitue un lieu de ressources et d’échanges entre les différents acteurs du territoire, mais également un lieu de réflexion pour le développement de nos territoires urbains et ruraux.

Un groupe de travail dédié aux circuits courts a été créé au sein de l’Agence d’urbanisme et permet aux différents acteurs et élus du territoire de réfléchir et débattre sur ce thème.

Ce livret est le fruit d’une collaboration en partenariat avec la Chambre d’agriculture de la Marne et son réseau “Bienvenue à la ferme”.

Ce document vous permet de situer les producteurs et structures locales proposant des produits de qualité pour une alimentation locale et durable.


Dans un monde en évolution rapide, la question alimentaire devient une question de plus en plus importante qui interroge notamment les lieux et l’organisation des productions, mais aussi les circuits de distribution et de vente des produits alimentaires. La crise actuelle de la Covid-19 a encore exacerbé la question des enjeux centrés sur les territoires et en particulier les villes, notamment sur les capacités de production locale et d’autonomie alimentaire qui contribuent à faire émerger une capacité de résilience portée directement par les territoires.

L’agriculture de demain doit permettre d’assurer une meilleure « sécurité alimentaire » en développant l’approvisionnement des ensembles urbains et périurbains, mais aussi participer à la diminution des consommations énergétiques liées au transport et en limitant les pertes et gaspillages des denrées alimentaires.

Cette évolution doit également répondre aux nouveaux défis environnementaux qu’ils s’agissent de la dégradation des sols, de la pollution des eaux, de la qualité de l’air, ou du changement climatique.

Les démarches de PAT comme celui du triangle marnais en sont un des exemples de la prise en charge par les collectivités territoriales de cette évolution rapide des réponses à cette préoccupation.

Les villes moyennes comme Châlons peuvent être des territoires présentant un fort potentiel dans le développement de tels circuits de distribution locaux , en raison de la forte prox imité entre un territoire urbain et un secteur rural agricole riche de nombreux producteurs qui sont susceptibles d’innover et de s’adapter à cette nouvelle demande.

L’Agence d’urbanisme et de développement de Châlons-en-Champagne, travaille depuis plusieurs années sur cette question des circuits locaux d’alimentation et présente un Guide de présentation des producteurs et distributeurs du Pays de Châlons-en-Champagne, qui se veut être un outil d’information pratique à l’usage des consommateurs locaux par une meilleure connaissance de nos producteurs.

Un rapport d’activités 2020 a été produit. Et, en avril 2021, les membres du bureau sont intervenus au Conseil Communautaire de la Communauté d’Agglomération de Châlons-en-Champagne, afin de réaliser une présentation de ce rapport.

En parallèle, le Président du codev prend part à différentes réunions du bureau provisoire de la Conférence Régionale des Conseils de Développement (CRCD), pour participer à l’établissement d’une prochaine rencontre des conseils de développement dans le Grand Est en octobre à Nancy et aussi de préparer la future gouvernance du CRCD.

Début septembre, le Conseil de Développement du Pays de Châlons-en-Champagne lance une campagne de communication dans la presse locale et sur les réseaux sociaux sous la forme d’un appel à candidatures pour recruter de nouveaux membres. Il est possible de candidater jusqu’au 13 septembre.

Cette campagne de recrutement, à destination des habitants du Pays de Châlons-en-Champagne, a également pour but de le faire connaître et évoquer les travaux réalisés. Pour cela, le Président du Codev, ainsi que les membres du bureau seront présents sur le stand de la Foire de Châlons, le samedi 11 septembre de 11h à 12h,  pour expliquer ce qu’est le Codev et aussi parler de la campagne de recrutement.

Une Assemblée Générale aura lieu le 21 septembre 2021, les nouveaux membres y seront conviés, permettant d’échanger avec eux et de répondre à leurs questions.

En 2019, le logement social sur le territoire de l’agglomération de Châlons-en-Champagne Agglo représente 31% du parc de logements. 3 logements sociaux sur 4 sont localisés dans la ville centre de Châlons-en-Champagne.
La Conférence Intercommunale du Logement (CIL) est co-présidée par le Préfet et le Président de l’intercommunalité de la Communauté d’agglomération de Châlons-en-Champagne et a été mise en place en 2014.
Elle a pour objectif de définir les orientations en matière d’attribution de logements sociaux et de favoriser la transparence du dispositif pour les demandeurs. Dans le cadre de ses missions d’observation en matière d’habitat, l’Agence d’Urbanisme et de Développement de l’agglomération et du pays de Châlons-en-Champagne participe à cette instance qui a eu lieu le 2 décembre 2020.

Le Comité syndical du Pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) du Pays de Châlons-en-Champagne a approuvé son schéma de cohérence territoriale (SCoT) le 8 octobre 2019.
Afin de réaliser le suivi du SCoT dont il est chargé, le PETR s’appuie sur les ressources techniques de l’Agence d’Urbanisme et de Développement du Pays de Châlons-en-Champagne.

Ce suivi implique à la fois une évaluation des effets du document, mais également une démarche volontariste de pédagogie et d’accompagnement des communes et collectivités dans la mise en œuvre des objectifs du SCoT.
Sa réalisation implique donc la mise en place d’une diversité d’outils et d’actions, allant d’indicateurs de suivi à des supports de communication et de sensibilisation, en passant par une implication du PETR dans l’élaboration des projets du territoire.

Le dynamisme d’un espace s’évalue au regard des échanges qu’il entretient avec les autres territoires.
Les déplacements domicile/travail constitue l’une des principales motivations des déplacements en France. Les mobilités professionnelles servent donc de référence pour l’analyse de l’attractivité et de l’organisation des territoires.
A partir du recensement de l’Insee 2017, l’AUDC a étudié les navettes domicile-travail afin de révéler les rôles économique et résidentiel des territoires et l’interdépendance entre les différents pôles.
Dans le Pays de Châlons-en-Champagne, les conclusions dégagent 3 profils de territoires :

  • La Communauté d’Agglomération de Châlons-en-Champagne : territoire polarisant, attractif sur le plan résidentiel et économique.
  • CC de la Moivre à la Coole : territoire résidentiel sous l’influence de l’agglomération châlonnaise.
  • CC de la Région de Suippes : territoire spécifique, d’attractivité intermédiaire.

Considérant que 78% des flux domicile-travail s’effectuent en voiture dans le Pays de Châlons, l’observation des mobilités soulève d’autres enjeux d’aménagement du territoire.

La nature, notamment en milieu urbain, apporte de nombreux services écosystémiques : rafraîchissement, réduction de l’imperméabilisation des sols, préservation de la biodiversité et induit un impact bénéfique sur la santé des habitants.

Pour développer efficacement les différents espaces naturels dans les projets d’aménagement, cette démarche doit être intégrée dès le début de la réflexion.
À travers cette publication, le réseau des 7 agences d’urbanisme du Grand Est revient sur les bienfaits du végétal et les actions qui peuvent être mises en œuvre aisément par les collectivités pour en faire un allié d’avenir.
Ainsi, si vous êtes élu, agent des services technique, et que vous souhaitez renforcer la prise en compte de la nature dans les espaces urbanisés de votre territoire, ce guide est fait pour vous !
Il propose des méthodes et des outils concrets de mise en œuvre dans le cadre des plans et programmes de planification territoriale.
Il vise à faciliter le dialogue et favoriser une culture commune en diffusant les bonnes pratiques en matière de protection et de développement de la nature en ville.

Un nouvel appel à candidature a été lancé courant décembre jusqu’à la fin janvier pour compléter les membres du codev dans le but d’impulser une nouvelle dynamique. Les commissions continuent de travailler sur leurs auto-saisines en attendant la fin de la campagne.

Un groupe transversal est lancé sur les habitudes de consommation dans le Pays de Châlons-en-Champagne en partant du constat que les méthodes d’achats ont évolués avec la crise sanitaire. Dans le cadre de ce groupe, un sociologue intervient comme accompagnement technique afin notamment d’aider les membres à définir une méthodologie de travail.

En parallèle, le bureau élabore un projet associatif pour le codev. Ce travail s’inscrit dans une démarche participative, avec la volonté de faire participer les membres et les Présidents des intercommunalités et du PETR.

Deux ordonnances du 17 juin 2020 tendent à faire de ce document un outil plus stratégique et opérationnel.

Ces ordonnances, prises dans le cadre de la loi « Elan » du 23 novembre 2018, modifient le contenu du SCoT et simplifient la hiérarchie des normes.

La première ordonnance conforte le SCoT dans son rôle d’interface entre les régions, chargées d’élaborer les schémas régionaux d’aménagement, de développement durable et d’égalité́ des territoires (SRADDET) et les intercommunalités avec le développement des PLUi.
Cette réforme a pour objectifs de :

  • Redonner au SCoT une dimension plus stratégique avec le remplacement du projet d’aménagement et de développement durables (PADD) par un projet d’aménagement stratégique (PAS) ainsi qu’un périmètre devant s’élargir du bassin de vie au bassin d’emploi.
  • Recentrer le Document d’Orientation et d’Objectifs (DOO) sur les priorités du développement économique, du logement et de la transition énergétique et écologique tout en intégrant de manière transversale les problématiques de la rationalisation de l’occupation de l’espace.
  • Compléter le rôle du SCoT et améliorer sa mise en œuvre par la possibilité d’établir un programme d’actions pouvant intégrer une dimension contractuelle.

La seconde ordonnance relative à la rationalisation de la hiérarchie des normes applicable aux documents d’urbanisme simplifie les relations entre eux et devrait faciliter les mises en compatibilité entre SCoT et PLU.


Ordonnance n° 2020-744 du 17 juin 2020 relative à la modernisation des schémas de cohérence territoriale
Ordonnance n° 2020-745 du 17 juin 2020 relative à la rationalisation de la hiérarchie des normes applicable aux documents d’urbanisme

Aller au contenu principal